DCSIMG
Skip Global Navigation to Main Content
Textes-Transcriptions

Déclaration de la secrétaire d'État Clinton sur la mort d’Américains à Benghazi, en Libye

12 septembre 2012

DÉPARTEMENT D’ÉTAT DES ÉTATS-UNIS
Bureau de la porte-parole
Le 12 septembre 2012

DÉCLARATION DE LA SECRETAIRE D’ÉTAT CLINTON

Déclaration sur la mort d’Américains à Benghazi, en Libye

C’est avec une profonde tristesse que je vous fais part de la nouvelle de la mort de quatre Américains, membres de notre personnel à Benghazi, en Libye, hier. Parmi eux figurent l’ambassadeur des États-Unis en Libye Chris Stevens, et le responsable de la gestion de l’information du service diplomatique Sean Smith. Nous informons actuellement les plus proches parents des deux autres personnes. Nos cœurs vont à l’ensemble de leurs familles et collègues.

Diplomate de carrière avec 21 ans d’expérience, l’ambassadeur Stevens est décédé la nuit dernière des blessures qui lui ont été infligées lors de l’attaque contre notre bureau à Benghazi.

J’ai eu le privilège de faire prêter serment à Chris à lorsqu’il a pris ses fonctions en Libye il y a quelques mois à peine. Il avait évoqué avec éloquence sa passion pour la fonction publique, pour la diplomatie et pour le peuple libyen. Ce poste était le plus récent seulement dans une période longue de plus d’une vingtaine d’années dédiée au resserrement des liens avec les peuples du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, et qu’il avait entamée en tant que bénévole du Corps de la paix au Maroc. Au moment de l’éclatement du conflit en Libye, Chris a été l’un des premiers Américains sur le terrain à Benghazi. Il a risqué sa vie pour aider les Libyens à jeter les bases d’une nouvelle nation libre. Et depuis lors, il a consacré ses journées à les aider et à achever la tâche qu’il avait commencée. Chris s’était engagé à faire avancer les valeurs et les intérêts des États-Unis, même si cela le mettait personnellement en danger.

Sean Smith était marié et père de deux enfants. Il avait rejoint le département d’État il y a dix ans. Tout comme Chris, Sean était l’un de nos meilleurs cadres. Avant son arrivée à Benghazi, il avait occupé des postes à Bagdad, à Pretoria, à Montréal et plus récemment, à La Haye.

Tous les Américains que nous avons perdus dans les attentats d’hier ont fait le sacrifice ultime. Nous condamnons cette attaque brutale et violente qui leur a coûté la vie, car ils avaient dédié leur existence à aider le peuple libyen à s’acheminer vers un avenir meilleur.

Chaque jour, les diplomates et les experts du développement américains se tiennent sur les lignes de front pour notre pays. Nous sommes honorés par le service rendu par chacun d’entre eux.