DCSIMG
Skip Global Navigation to Main Content
Textes-Transcriptions

L'initiative de partenariat pour le Moyen-Orient soutient la transition en Tunisie

12 octobre 2011
Des jeunes Tunisiens jouent au football dans une place publique à Tunis le 18 mars 2011. (AP Images)

Des jeunes Tunisiens jouent au football dans une place publique à Tunis le 18 mars 2011.

Appui du Bureau de la MEPI aux aspirations démocratiques du peuple tunisien

Département d'État
Bureau de la porte-parole
Washington
Le 11 octobre 2011

Depuis janvier 2011 et en réponse immédiate à la révolution tunisienne, les États-Unis se sont engagés à verser environ 55 millions de dollars au titre de l'assistance non liée à la sécurité, et ce à l'appui de la transition démocratique. L'initiative de partenariat pour le Moyen-Orient (MEPI), au département d'État, est le programme qui fournit globalement la plus grosse contribution du gouvernement des États-Unis à l'assistance non liée à la sécurité, et c'est la MEPI qui est le fer de lance des efforts déployés par le gouvernement américain en vue d'accompagner les Tunisiens tout au long de cette transition historique. Après le 14 janvier 2011, la MEPI a remanié son budget de manière à dégager 26 millions de dollars supplémentaires, à l'appui de plus d'une trentaine de projets en Tunisie entrepris en collaboration directe avec la société tunisienne. Par le biais de son bureau régional à Tunis et de son siège à Washington, la MEPI travaille avec les Tunisiens depuis 2002 pour soutenir leurs aspirations à la prospérité et à la stabilité à long terme. Elle privilégie les pôles d'action ci-après :

Renforcement de la société civile tunisienne

La MEPI ne cesse d'élargir son dialogue avec les organisations de la société civile dans le cadre de son programme unique d'octroi de subventions destinées à des groupes civiques répartis sur l'ensemble du territoire. Ces subventions sont accordées en fonction des priorités et des propositions émanant d'organisations locales, ce qui permet aux Tunisiens de tenir les rênes de leur transition démocratique et de mener une action citoyenne. Depuis janvier 2011, le bureau régional de la MEPI à Tunis a octroyé plus d'une quinzaine de subventions visant à promouvoir le rôle de la société civile tunisienne, en particulier parmi les femmes et les jeunes. Les bénéficiaires de ces dons, tel le CAWTAR (centre de formation et de recherche pour les femmes arabes), s'emploient à sensibiliser le public aux droits des citoyens, à l'égalité des sexes et à une participation citoyenne active. La MEPI a accordé une subvention particulièrement substantielle à deux ONG, Mercy Corps et Search for Common Ground, qui travaillent l'une et l'autre avec des organisations de la société civile tunisienne réparties sur l'ensemble du territoire, de la capitale et des villes côtières jusque dans l'intérieur du pays, en vue de promouvoir l'engagement civique des jeunes.

Élargissement de la liberté d'expression et renforcement de la participation politique

Les nouveaux projets de la MEPI ont pour effet d'autonomiser les citoyens, en particulier les femmes et les jeunes, en leur donnant les moyens de partager leurs idées avec un public national et international et de discuter les questions sociales et les actions du gouvernement par le truchement de blogs et de sites de médias sociaux en ligne. Par exemple, le Club UNESCO, bénéficiaire d'une subvention de la MEPI, a créé une station radio sur Internet animée par des jeunes qui couvrent les événements politiques, et la TAAMS (Tunisian American Association for Management Studies) mène une action auprès des jeunes afin d'accroître leur sens des responsabilités face au processus démocratique et d'instiller en eux les valeurs de la tolérance. L'Institute of International Education (IIE) développe la capacité des organisations de la société civile en matière d'utilisation des nouveaux médias (tels Facebook, Twitter, les blogs et les autres outils en ligne) de façon à mieux communiquer avec les administrés, à informer les communautés et à dialoguer avec elles ainsi qu'à améliorer la communication avec les institutions publiques sur les questions sociales et politiques. En outre, en liaison avec l'Institute of War and Peace Reporting, la MEPI entend accroître la qualité des informations locales et nationales en dialoguant avec les membres des médias et les journalistes citoyens pour leur faire comprendre l'importance qu'il y a de couvrir les événements politiques avec objectivité dans tout le pays.

Promotion de l'État de droit

La MEPI aide les Tunisiens à formuler et à promouvoir un nouveau dispositif juridique qui soit accessible et équitable et qui protège les droits de tous les citoyens. En partenariat avec l'American Bar Association (ABA, association d'avocats), la MEPI encourage les réformes juridiques dans toute une gamme de secteurs en Tunisie. De son côté, l'ABA travaille en partenaire avec l'Ordre des avocats de la Tunisie et d'autres entités juridiques en vue de réformer le code électoral tunisien, de répondre aux plaintes des citoyens concernant les élections et d'améliorer les droits juridiques des femmes ainsi que la participation de ces dernières à la vie politique du pays. Dans le courant de l'année, avec ses partenaires tunisiens, l'ABA organisera un forum national sur le rôle des femmes dans les processus de transition, l'accent étant mis sur les expériences comparatives ; les droits des femmes face à la loi et à la réforme constitutionnelle ; et la promotion de la réforme du droit. Y participeront, entre autres, des femmes juristes, des groupes de défense des droits, des organisations de la société civile et des représentants de partis politiques.

Élargissement des possibilités économiques

Depuis janvier 2011, la MEPI a accru son assistance en matière de formation professionnelle axée sur les besoins du marché, de placement et d'accès aux ressources nécessaires pour monter une entreprise. Avec l'appui de la MEPI, la fondation Éducation pour l'emploi (EFE) a récemment mis en place des programmes de placement et d'entrepreneuriat à l'intention des jeunes de toute la Tunisie. Le partenaire régional de la MEPI Injaz Al-Arab instille une culture de l'innovation chez les jeunes Tunisiens en organisant des concours ouverts à des centaines de jeunes entrepreneurs qui sont invités à soumettre des plans d'affaires. En outre, le CLDP (Programme de droit commercial et de développement) et le FSVC (Financial Services Volunteer Corps) soutiennent l'entrepreneuriat et le franchisage ainsi que les réformes visant l'infrastructure du droit commercial du pays. Les États-Unis sont déterminés à accompagner la transition en Tunisie et les mesures prises par les Tunisiens pour consolider le socle de la croissance démocratique et des possibilités économiques. La MEPI compte consacrer des ressources supplémentaires, dans les mois et les années à venir, pour aider la Tunisie à devenir une société davantage pluraliste, participative et prospère ainsi qu'un exemple stable et réussi de la transition démocratique dans la région. Pour en savoir davantage sur l'initiative cadre du président concernant les investissements en Tunisie (en anglais), consulter le site de la MEPI à www.mepi.state.gov ou celui de la Maison-Blanche à www.whitehouse.gov.

(Diffusé par le Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat. Site Internet : http://iipdigital.usembassy.gov/iipdigital-fr/index.html)