DCSIMG
Skip Global Navigation to Main Content
Textes-Transcriptions

Les États-Unis et l'Union africaine

20 avril 2011
Chris Stevens à Beghazi (Libye) le 11 avril 2011. (AP Images)

L'envoyé spécial Chris Stevens parle à des journalistes à l'hôtel Tibesty suite à une conférence entre une délégation de l'UA et représentants de l'opposition au gouvernement Kadhafi à Benghazi, Libye le 11 avril.

Département d'État
Bureau du porte-parole
Le 19 avril 2011

Fiche analytique : Les États-Unis et l'Union africaine

Les États-Unis et l'Union africaine ont forgé un partenariat solide qui ne cesse de se développer tandis que nous nous engageons dans des domaines d'intérêt mutuel englobant toute une gamme de secteurs. Les États-Unis et l'Union africaine ont officialisé ce partenariat en août 2010 par la signature d'un accord d'assistance à hauteur de 5,8 millions de dollars visant à appuyer des projets dans les domaines notamment de la paix et de la sécurité, de la démocratie et de la gouvernance, de l'agriculture, de la santé et du commerce ainsi que du renforcement général des capacités. Toujours dans le cadre de ce partenariat, les États-Unis et l'Union africaine ont instauré en 2010 le principe d'une réunion ministérielle annuelle qui offre aux hauts responsables du gouvernement américain et de l'Union africaine l'occasion de discuter des questions politiques et économiques africaines, des initiatives en cours et de futurs domaines de coopération. Les États-Unis et l'Union africaine œuvrent en synergie de façon à encourager un environnement plus stable, plus démocratique et plus prospère pour les citoyens d'Afrique et de la communauté mondiale.

Paix et sécurité

Depuis l'établissement par le département d'État de la mission des États-Unis à l'Union africaine (USAU) en 2006, le gouvernement des États-Unis consacre des ressources importantes à l'appui des programmes de l'Union africaine en faveur de la paix et de la sécurité. Les États-Unis ont apporté leur soutien à la Force africaine en attente (FAA, corps militaire panafricain) alors qu'elle s'emploie à devenir pleinement opérationnelle. En outre, le gouvernement des États-Unis a fourni des ressources et son expertise à l'appui de l'élaboration en cours d'une stratégie maritime bien étudiée et de l'amélioration de la capacité de planification médicale de la DOSP, la division des opérations de soutien de la paix de l'Union africaine. De surcroît, les États-Unis ont fourni du matériel de communication et des cours de formation dont l'Union africaine a grandement besoin pour mettre en place une architecture continentale en matière de communications qui regroupe des brigades régionales en attente et les opérations en cours de soutien à la paix. La formation représente une composante importante de l'appui des États-Unis aux initiatives de l'Union africaine en faveur de la paix et de la sécurité, notamment dans le domaine des communications stratégiques, du suivi et de l'analyse des conflits et de la planification militaire. Depuis 2007, les États-Unis ont alloué à la mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) une aide d'un montant estimé à 258 millions de dollars, ce qui fait des États-Unis le principal bailleur de fonds individuel à ses opérations de maintien de la paix dans ce pays.

Démocratie et gouvernance

Les États-Unis et l'Union africaine partagent un attachement aux principes démocratiques, lesquels regroupent notamment la tenue d'élections libres et honnêtes, la juste passation des pouvoirs et une saine gouvernance. À l'appui de ces objectifs, l'USAID s'emploie avec l'Unité pour la démocratie et l'assistance électorale de l'Union africaine à améliorer le processus électoral dans l'ensemble du continent. En outre, l'USAID épaule l'Union africaine tandis qu'elle cherche à promouvoir la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance. Plus généralement, le gouvernement des États-Unis voit dans l'Union africaine un intervenant dont la voix est respectée sur le continent, ce qui lui permet de forger un consensus parmi les États membres et les parties prenantes. À cet égard, les États-Unis et l'Union africaine engagent un dialogue franc et de substance sur les moyens de faire face, entre autres, aux changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique.

Enjeux transnationaux et mondiaux

Parallèlement à l'approfondissement des relations entre le gouvernement des États-Unis et l'Union africaine, la gamme des questions qu'ils traitent s'élargit. Ces problématiques transversales regroupent notamment les changements climatiques, la sécurité alimentaire, la traite des personnes et le trafic des stupéfiants de même que les dossiers de la jeunesse, de la société civile et des technologies d'information et de communication (TIC). Conscients de la nature mondiale et interconnectée de ces questions, et sachant qu'elles peuvent affecter le bien-être social, politique et économique des individus, les États-Unis et l'Union africaine cherchent des moyens novateurs de les aborder ensemble en vue d'assurer la paix, le progrès et la stabilité.

(Diffusé par le Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat. Site Internet : http://iipdigital.usembassy.gov/iipdigital-fr/index.html)