DCSIMG
Skip Global Navigation to Main Content
Articles

Devant le décès de Ben Laden, les musulmans américains demeurent unis contre le terrorisme

Par M. Scott Bortot | Rédacteur | 03 mai 2011
M. Salam Al-Marayati.(AP Images)

Selon le Conseil musulman des affaires publiques, M. Salam Al-Marayat, Ben Laden n'a jamais représenté les musulmans ni l'islam.

Washington - Dans la foulée de l'élimination du chef d'Al-Qaïda par des forces spéciales des États-Unis le 2 mai, des groupes de la société civile américano-musulmane disent que le message du terrorisme, un message de haine, a toujours été et restera à jamais une aberration.

« À la lumière des manifestations démocratiques qui balaient le Moyen-Orient et qui démontrent le pouvoir et l'efficacité des protestations pacifiques pour promouvoir un changement politique et réaliser les aspirations du peuple, la faillite et l'erreur des messages d'incitation à la violence émanant de Ben Laden et d'Al-Qaïda ont été mises à nu », affirme dans un communiqué le Conseil musulman des affaires publiques (MPAC, Muslim Public Affairs Council), groupe qui encourage les musulmans aux États-Unis à participer à la vie civique du pays.

Pour sa part, le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR, Council on American-Islamic Relations), la plus grande organisation musulmane vouée aux libertés civiles, déclare que Ben Laden n'a jamais représenté les musulmans.

« Comme nous l'avons dit à maintes reprises depuis les attentats du 11 septembre, Ben Laden n'a jamais représenté les musulmans ni l'islam. En fait, outre les milliers d'Américains qu'ils ont tués, lui et Al-Qaïda ont causé la mort d'un nombre incalculable de musulmans à travers le monde », lit-on dans le communiqué du CAIR.

Le président du MPAC, Salam Al-Marayati, s'est rallié au sentiment exprimé par le CAIR quant à la culture de violence propre à Al-Qaïda et il a souligné que les actes insensés de Ben Laden révélaient son mépris envers l'humanité.

« Ses actions et celles d'Al-Qaïda, a-t-il dit, ont violé les enseignants sacrés de l'Islam sur le caractère sacré de toute vie humaine. Ses actes de terreur insensée ont systématiquement suscité l'indignation des musulmans du monde entier au cours des dix dernières années. »

La Société islamique d'Amérique du nord (ISNA, Islamic Society of North America), l'une des plus grandes organisations musulmanes des États-Unis, a fait l'éloge de la lutte antiterroriste du président Obama.

« La Société islamique d'Amérique du nord se joint à tous les Américains pour remercier le président Obama d'avoir tenu sa promesse et fait en sorte que justice soit faite au sujet d'Oussama Ben Laden, chef d'Al-Qaïda et auteur des attentats du 11 septembre », indique un communiqué de presse de l'ISNA.

L'imam Mohamed Magid, président de l'ISNA, souligne que les Américains sont solidaires contre le terrorisme et dans la défense des principes du pays.

« Nous nous tournerons les uns vers les autres aujourd'hui, unis, et nous serons demain encore plus déterminés à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les idéaux de notre nation que Ben Laden a tenté de détruire le 11 septembre : la paix, la tolérance, le respect et la liberté pour tous », a affirmé l'imam Magid.

Le Conseil des organisations islamiques de Chicago (CIOGC, Council of Islamic Organizations of Greater Chicago), qui a pour vocation de défendre les intérêts de la communauté musulmane, a accueilli avec satisfaction la déclaration du président Obama annonçant la mort de Ben Laden et selon laquelle les États-Unis ne visaient pas l'islam.

« Nous remercions le président Obama d'avoir supervisé cette opération et réitéré que les États-Unis ne sont pas en guerre contre l'islam et ne le seront jamais », a déclaré Ahlam Jbara, directeur adjoint du Conseil.

De son côté, le directeur des communications, Kiran Ansari, a exprimé l'espoir des musulmans aux États-Unis que la mort de Ben Laden ouvrirait une nouvelle ère de compréhension.

« Nous espérons, a-t-il dit, que ce moment inaugurera une ère nouvelle d'espoir, de coopération œcuménique et de paix. Nous formons une seule famille, une famille américaine unie, comme l'a dit le président Obama, et nous espérons que l'avenir prendra une tournure favorable après la sombre période de dix ans que nous venons de traverser. »

(Les articles du site «IIP Digital» sont diffusés par le Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat. Site Internet : http://iipdigital.usembassy.gov/iipdigital-fr/index.html)